La septième édition du colloque francophone COFRET est organisée au Cnam Paris sous les auspices de la Société Française de Thermique (SFT) et de la Société Roumaine des Thermotechniciens (SRT), les Sociétés des Ingénieurs de l'Automobile Roumaine et Française (SIAR,SIA) avec l'appui de l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME).
 
 
 
 
L'effet des gaz à de serre sur le réchauffement climatique est communément reconnu. Ce réchauffement pourrait avoir des conséquences désastreuses pour notre planète et il est admis le besoin de réduire ces émissions. Ceci n'est pas sans incidence d'un point de vue politique et économique et les pays développés doivent faire des efforts dans ce sens.

L'Europe s'est engagée dans une politique volontariste de réduction des émissions de gaz à effet de serre. La France a pour objectif de diviser celles-ci par un facteur 4 du niveau de 1990 d'ici 2050.

Cet effort impose, entre autre, de diminuer fortement les consommations d'énergie fossile, de promouvoir une utilisation rationnelle et raisonnée de l'énergie tout en améliorant l'efficience des modes de production et proposer des énergies de substitutions. Bien entendu, la réduction de consommation des machines thermiques à combustible fossile ne doit pas se faire au détriment des émissions de polluants et l'aspect environnemental global doit être pris en compte.
 
 
 

© —Congrès Scientifiques Services